Skip to Main content Skip to Navigation
Preprints, Working Papers, ...

La population espagnole en France. Etude statistique des résultats du RGP de 1999.

Résumé : L'étude des caractéristiques de la population espagnole présentée à travers les données du recensement de la population de 1999 a permis d'actualiser la connaissance d'un groupe national qui a eu tendance à fortement se transformer à la fin du ZXème siècle en France.
Cette population qui avait en effet été abondamment étudiée au début de sa vague migratoire avait fini par être oubliée en tant que groupe national, étant donné les conditions relativement favorables de son intégration durant les Trente Glorieuses.
Cependant, les résultats présentés obligent à nuancer cette considération. Dans bien des domaines, la population espagnole en France s'est rapprochée au cours de la deuxième moitié du XXème siècle du profil moyen de la population française, mais les analyses opérées en fonction des années d'arrivée et de la structure par âge nous forcent à relativiser ce résultat.
Une partie de cette population, la plus âgée, qui est aujourd'hui majoritaire au sein du groupe n'a pas bénéficié directement de la promotion sociale liée à l'immigration mais a investi considérablement dans l'avenir de ses enfants. Ce ne sont que les plus jeunes des migrants, arrivés au moment où la croissance économique et l'état de « bien être social » étaient les plus propices en France, et les jeunes issus de l'immigration espagnole qui en ont le plus profité. Il
nous paraît cependant essentiel d'avoir montré les caractéristiques de cette population de primo migrants, souvent proche de l'âge de la retraite et dont une partie va encore probablement augmenter ses relations avec le pays d'origine, voire y retourner définitivement, même si c'est au profit d'une installation dans la circulation migratoire entre les deux pôles de leur espace de vie, ne serait-ce que pour maintenir les liens familiaux avec les plus jeunes.
Cette population vieillissante est en passe de disparaître des statistiques des recensements, soit par solde naturel, soit par retour au pays d'origine, soit par un faible mouvement d'acquisition de la nationalité, tel que cela s'observe déjà dans les données consulaires. Mais le traitement des statistiques détaillées nous a permis d'analyser les
comportements différentiels en fonction de l'âge et de l'année d'arrivée qui conditionnent les modes de vie et les modalités d'intégration à la société d'accueil, et qui sont nécessaires pour la prise en charge de la frange de cette population la plus fragilisée.
Malheureusement, les termes de l'étude fixés par la Direction Générale de l'Organisation des Migrations du Minsitère des affaires sociales espagnol, qui limitaient l'approche aux personnes n'ayant que la nationalité espagnole, à l'exclusion des Français par acquisition et des double nationaux, n'ont pas permis de délimiter plus précisément les contours et les caractéristiques de la population davantage « intégrée » à la société française, constituée par les migrants les plus jeunes et leurs descendants.
Document type :
Preprints, Working Papers, ...
Complete list of metadatas

Cited literature [53 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00183786
Contributor : Naïk Miret <>
Submitted on : Monday, November 5, 2007 - 6:32:55 PM
Last modification on : Tuesday, April 28, 2020 - 5:38:02 PM
Long-term archiving on: : Monday, April 12, 2010 - 12:59:07 AM

File

LA_POPULATION_ESPAGNOLE_EN_FRA...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00183786, version 1

Citation

Isabelle André-Poyaud, Naïk Miret, Nathalie Kotlok. La population espagnole en France. Etude statistique des résultats du RGP de 1999.. 2004. ⟨halshs-00183786⟩

Share

Metrics

Record views

980

Files downloads

11557