Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Autre publication

Conflits d'influence et modèles concurrents : l'essor de la privatisation communautaire dans les services d'eau
d'Afrique subsaharienne

Résumé : Partout en Afrique, les services d'eau se transforment sous l'effet de diverses réformes. Hors des grandes villes, celles-ci ont notamment refaçonné le cadre d'action en facilitant le déploiement d'un principe de gestion communautaire préfigurant une voie alternative de fourniture décentralisée et plurielle, indépendante des lents progrès de la desserte urbaine conventionnelle. La première partie de l'article revient sur quelques-unes des principales caractéristiques de ces systèmes d'adduction d'eau potable (AEP) et sur la logique de « privatisation communautaire » qui les fonde. La deuxième partie questionne la pérennité des services d'eau développés dans ce cadre, tandis que la troisième s'interroge sur les fondements idéologiques du modèle de privatisation communautaire.
Appuyée sur des données de terrain, la réflexion conduit à trois principaux constats. D'abord, en valorisant des communautés locales, sans considération suffisante pour les inégalités qu'elles recèlent et au mépris du conservatisme social dont elles sont parfois porteuses, ces systèmes d'AEP favorisent la reproduction de rapports de pouvoir dominants qui s'expriment, dans certains des projets étudiés, au détriment des plus vulnérables. Ensuite, s'ils parviennent à faire fonctionner des services d'eau communautaires, ils n'ont pas démontré qu'ils pouvaient les inscrire durablement dans le cadre des décentralisations d'une part, des évolutions de la demande d'autre part. Enfin, évoluant sous l'effet conjoint d'une localisation (communautaire) des modes de gouvernance et d'une recentralisation (nationale) de la régulation, la fourniture des services d'eau dans ces espaces urbanisés est en partie soustraite aux choix politiques locaux, nourrissant une dangereuse vacance de l'échelon communal. Comme en d'autres domaines, ces constats renouvèlent la question du rôle des pouvoirs publics locaux et de leur nécessaire « retour » dans la régulation d'ensemble des services d'eau, y compris lorsqu'ils sont fournis par des systèmes techniquement décentralisés.
Type de document :
Autre publication
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [17 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00182482
Contributeur : Sylvy Jaglin Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : vendredi 26 octobre 2007 - 10:43:33
Dernière modification le : mercredi 27 octobre 2021 - 14:35:25
Archivage à long terme le : : lundi 12 avril 2010 - 00:44:47

Fichier

Jaglin-Bousquet_WP2007.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00182482, version 1
`

Citation

Sylvy Jaglin, Anne Bousquet. Conflits d'influence et modèles concurrents : l'essor de la privatisation communautaire dans les services d'eau
d'Afrique subsaharienne. 2007. ⟨halshs-00182482⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

986

Téléchargements de fichiers

1148