Apparences et imaginations chez Nicole Oresme : Question III.1 sur la "Physique" et question sur l'apparence d'une chose

Résumé : Pour Nicole Oresme, toute connaissance provient de la perception sensible. L'analyse comparée de deux de ses questions, la question III.1 sur la "Physique" et la question « De apparentia rei » montre, sur les exemples du mouvement et de la grandeur, que la perception visuelle ne nous fournit que très peu de certitudes. Dans ces conditions, le recours à des perceptions imaginaires, loin d'être un jeu mathématique gratuit, est un moyen d'élargir le champ du connaissable.
Type de document :
Article dans une revue
Revue d'Histoire des Sciences, Armand Colin 2007, 60-1 (janvier-juin), p. 83-100
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00181586
Contributeur : Florence Thill <>
Soumis le : jeudi 2 juillet 2015 - 10:59:12
Dernière modification le : mardi 3 juillet 2018 - 11:46:59
Document(s) archivé(s) le : mardi 25 avril 2017 - 21:08:42

Fichier

celeyrette_Rev_hist_sciences_6...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00181586, version 1

Collections

Citation

Jean Celeyrette. Apparences et imaginations chez Nicole Oresme : Question III.1 sur la "Physique" et question sur l'apparence d'une chose. Revue d'Histoire des Sciences, Armand Colin 2007, 60-1 (janvier-juin), p. 83-100. 〈halshs-00181586〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

289

Téléchargements de fichiers

141