Les effets de l'éducation : rapport à l'intention du PIREF

Résumé : " Ce rapport présente une tentative de synthèse des travaux existants en sociologie, économie, psychologie sociale, science politique et histoire, consacrés aux effets à long terme de l'éducation scolaire et universitaire. Alors même que certains de ces effets, notamment politiques, ont constitué une préoccupation centrale lors de la mise en place des systèmes d'enseignement modernes au XIXème siècle, l'idée d'identifier un impact causal de l'éducation sur d'autres variables est aujourd'hui essentiellement discutée en économie. On retrouve cette approche dans les autres disciplines des sciences humaines et sociales en particulier chez les sociologues avec la problématique classique de la socialisation mais aussi dans la psychologie sociale, les sciences politiques et l'histoire. Elle constitue cependant un objet d'étude moins bien défini dans ces disciplines. La définition de l'éducation, la mesure de ses effets et la possibilité même d'une approche en termes de causalité font débat. Le rapport adopte un plan thématique, distinguant les effets de l'éducation dans cinq domaines principaux :

1. socialisations (formation d'habitus, développement d'une culture commune aux anciens élèves - manipulable par l'Etat ou le marché-, impact sur l'estime de soi et les préjugés)

2. niveaux de vie (impact du capital humain et d'autres dimensions de l'éducation sur les revenus individuels et la croissance économique)

3. hiérarchies (transformation des hiérarchies sociales, effet sur les inégalités)

4. familles (formation et fonctionnement des ménages, investissements en capital humain)

5. politique (éducation, attitudes socio-politiques et comportements électoraux).

Dans chaque domaine, il apparaît que les effets du niveau d'éducation d'un individu, dans l'absolu ou relativement à d'autres, ne sont ni linéaires, ni nécessairement « positifs », ni aisément distinguables de ceux d'autres variables. Il importe donc de replacer chaque système d'enseignement dans son contexte, dans une approche comparative, et de s'interroger sur la notion même d'éducation, prenant en compte non seulement les savoirs et savoir faire, mais aussi les habitus acquis au cours de la scolarité. En économie, il est nécessaire de tenir compte de certains développements récents, qu'ils soient théoriques (application de la théorie du capital humain à un très vaste ensemble de champs, développement de théorie alternatives à celle du capital humain) ou empiriques (courant « expérimentaliste »). "
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00174936
Contributeur : Boris Gobille <>
Soumis le : mardi 25 septembre 2007 - 17:22:58
Dernière modification le : mercredi 31 octobre 2018 - 12:24:08

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00174936, version 1

Citation

Christian Baudelot, François Leclercq, Boris Gobille, Armand Chatard, Elena Satchkova. Les effets de l'éducation : rapport à l'intention du PIREF. La documentation française, pp.367, 2005. ⟨halshs-00174936⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

5468