Diderot : le traducteur et son autorité

Résumé : La traduction par Diderot de l'Inquiry Concerning Virtue de Shaftesbury paraît d'abord sous le titre de Principes de la philosophie morale ou Essai de M. S*** sur le mérite et la vertu (Amsterdam, 1745, s. n.). Cette traduction n'est pas seulement un travail alimentaire du « jeune Diderot », mais une pièce dans une stratégie qui concerne aussi l'écriture des Pensées philosophiques (publiées en 1745) et de la Promenade du sceptique (commencée en 1747, restée manuscrite jusqu'en 1830). L'article s'interroge sur la manière dont Diderot élabore sa propre position d'auteur, en s'appuyant sur l'autorité de celui qu'il traduit.
Type de document :
Article dans une revue
La lettre clandestine, 2000, 9, pp.201-225
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [7 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00174288
Contributeur : Laurent Jaffro <>
Soumis le : dimanche 28 septembre 2008 - 16:56:26
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2015 - 14:25:40
Document(s) archivé(s) le : vendredi 9 avril 2010 - 02:41:01

Fichier

Jaffro-Diderot-traducteur.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00174288, version 1

Collections

Citation

Laurent Jaffro. Diderot : le traducteur et son autorité. La lettre clandestine, 2000, 9, pp.201-225. 〈halshs-00174288〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

153

Téléchargements du document

568