L'exception infirme-t-elle la notion de règle ? ou le lexique construit et la théorie de l'optimalité

Résumé : En grammaire, la notion de règle est fondamentalement binaire (un objet linguistique est ou n'est pas conforme à la règle) et, de ce fait, ne peut qu'engendrer des exceptions, règles et exceptions formant « une sorte de couple infernal » (Touratier (1988 : 7-8)). Or, la notion d'exception est conceptuellement insatisfaisante (accepter qu'un objet linguistique déroge à la règle, de quelque façon qu'on la considère, est toujours une solution de pis-aller), et les linguistes et grammairiens, en tant que metteurs au jour de régularités, n'ont de cesse qu'ils trouvent à résorber les exceptions qu'ils rencontrent. L'exception considérée peut alors avoir pour effet soit une révision des propriétés des données récalcitrantes (on montre que l'exception n'est qu'apparente, quitte à déployer un arsenal lourd ), soit une révision de la formulation de la règle (pour un exemple, cf. Kiefer 2001 : 298), soit encore une révision de la règle elle-même : dans ce cas, l'exception infirme la règle puisqu'elle a pour effet de substituer une règle à une autre... susceptible de générer à son tour ses propres exceptions.
Depuis une dizaine d'années cependant se dégage une autre tendance, consistant à rejeter purement et simplement la notion même de règle pour lui préférer celles de principes (dans le courant génératif chomskien), ou de contraintes, la théorie phare en la matière étant la théorie de l'optimalité.
L'objectif du présent travail est précisément d'évaluer, au moyen d'exemples empruntés au français, les services que peut rendre cette dernière en matière de description du lexique construit, puisque la question d'exception y est particulièrement épineuse, pour les raisons qu'invoque Fradin (sous presse) .
Après avoir exposé brièvement la théorie de l'optimalité dans le § 1, nous présenterons dans le § 2 quelques données empiriques qui trouvent une explication dans un cadre qui s'en inspire.
Type de document :
Article dans une revue
Faits de langues, Peter Lang, 2005, pp.123-130
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00157547
Contributeur : Fiammetta Namer <>
Soumis le : mardi 26 juin 2007 - 14:48:13
Dernière modification le : mardi 3 juillet 2018 - 11:43:45

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00157547, version 1

Collections

Citation

Georgette Dal, Fiammetta Namer. L'exception infirme-t-elle la notion de règle ? ou le lexique construit et la théorie de l'optimalité. Faits de langues, Peter Lang, 2005, pp.123-130. 〈halshs-00157547〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

380