La palatalisation en somali

Résumé : En somali, les morphèmes de causatif et d'infinitif sont segmentalement identiques : il s'agit de suffixes -i. Cependant, ces suffixes ont des comportements phonologiques différents : le causatif palatalise la consonne finale du radical auquel il est suffixé, en revanche, l'infinitif ne déclenche aucune palatalisation. Dans cet article, je propose d'envisager la palatalisation comme un processus conditionné par la place disponible au niveau squelettal : un segment palatalisé occupe plus d'espace squelettal qu'un segment non palatalisé. Le fait que la palatalisation ne s'applique pas toujours suite à l'adjonction d'un suffixe -i reçoit l'analyse suivante : la palatalisation est observable si le matériel squelettal nécessaire à la constitution d'un segment palatalisé est disponible
Type de document :
Article dans une revue
Linguistique Africaine, 1998, 21, pp.5-52
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00149300
Contributeur : Florence Thill <>
Soumis le : vendredi 25 mai 2007 - 10:25:13
Dernière modification le : mardi 3 juillet 2018 - 11:48:32

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00149300, version 1

Collections

Citation

Sabrina Bendjaballah. La palatalisation en somali. Linguistique Africaine, 1998, 21, pp.5-52. 〈halshs-00149300〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

174