Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

La chasse et l'organisation du paysage dans la Toscane des Médicis

Résumé : L'importance de la chasse à la cour des Médicis a eu de multiples répercussions sur l'organisation et l'aménagement du paysage toscan au cours du XVIe siècle.
Chaque année, la cour se déplaçait de villa en villa, selon un cycle motivé par le climat mais aussi par les ressources en gibier offertes par les propriétés dispersées dans différentes aires géographiques. La mise en valeur cynégétique du territoire se traduisit également par un système de réserves de chasse (‘bandite'), soumises à une législation précise.
Dans chaque domaine, des structures spécifiques permettaient en particulier le déroulement de l'oisellerie, pratique essentielle dans l'Italie de la Renaissance dont le spectacle apparaît particulièrement goûté chez les Médicis. Le ‘boschetto da tordi' ou ‘uccellare', bosquet conçu pour la capture des grives, ainsi que la ‘ragnaia', plantation régulière destinée à prendre au filet merles et fauvettes, sont des catégories bien documentées dans les traités techniques et largement représentées. On les rencontre à l'intérieur du jardin, dont elles contribuent à modeler la composition, tout comme dans les terrains agricoles. La cartographie historique permet de mesurer la permanence de ces espaces de chasse dans le paysage rural, qu'ils ont marqué de leur empreinte jusqu'au XVIIIe siècle, par exemple dans les domaines de Castello, de Pratolino et de Poggio a Caiano.
Considérée semble-t-il comme une spécialité toscane dans le reste de la péninsule, la conception de ces aménagements a parfois été imitée ailleurs en Italie centrale, notamment à Rome où certaines réalisations montrent comment les modèles médicéens ont été importés, au tournant des XVIe et XVIIe siècles, par des cardinaux d'origine toscane comme Ferdinand de Médicis et Scipion Borghèse.
Induisant une empreinte durable dans le paysage toscan à travers des espaces boisés fortement géométriques, la passion pour les formes traditionnelles de chasse aux grives et aux becfigues, ressources alimentaires accessoires érigées au rang de divertissement princier, aura sans doute été la contribution la plus originale des Médicis à la culture cynégétique des cours de la Renaissance.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [14 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00138496
Contributeur : Hervé Brunon <>
Soumis le : mardi 19 février 2008 - 09:50:22
Dernière modification le : lundi 2 mars 2020 - 18:24:46
Archivage à long terme le : : mercredi 7 avril 2010 - 03:05:28

Fichier

La_chasse_et_l_organisation_du...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00138496, version 1

Citation

Hervé Brunon. La chasse et l'organisation du paysage dans la Toscane des Médicis. Chasses princières dans l'Europe de la Renaissance, 2004, Chambord, France. p. 219-249. ⟨halshs-00138496⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

548

Téléchargements de fichiers

2723