Effets aérodynamiques du mouvement du velum : le cas des voyelles nasales du français

Résumé : Cette communication ne possède pas de résumé en français. Un résumé en anglais est en revanche fourni.
Voici le texte de l'introduction, et le résumé en anglais :
Dans le domaine de la phonétique expérimentale, il existe généralement plusieurs instruments pour aborder un même phénomène ; chacune des méthodes exploratoires possède ses avantages et ses limites, de sorte que les méthodes se complètent mutuellement. Dans le domaine de l'étude des phénomènes linguistiques de nasalité, les limites de l'observation spectrographique ont très tôt conduit à recourir à des mesures aérodynamiques, ainsi qu'à des techniques d'observation du port vélo-pharyngé. Plusieurs études combinent ces deux méthodes exploratoires (notamment Delvaux [7], Amelot [1]), mais sans nécessairement les mettre en regard de façon systématique. Débit d'air nasal et degré d'abaissement du velum ne sont pas déductibles l'un de l'autre, dans la mesure où le débit nasal dépend de l'impédance relative du conduit oral et du conduit nasal (Baken [3, page 408], Ohala [12]). Au-delà de ce constat, il paraît intéressant de mettre en regard le mouvement vélaire avec le rapport entre débit d'air nasal et débit d'air oral. Pour des segments qui comportent à la fois un flux d'air nasal et un flux d'air oral, tels que les voyelles nasales du français, il paraît raisonnable de faire l'hypothèse selon laquelle ces deux ensembles de données seraient fortement corrélés. La présente étude doit permettre d'affiner le constat selon lequel le mouvement vélaire serait anticipatoire, tandis que le débit d'air nasal serait tardif et se prolongerait au-delà du segment nasal (Delvaux [6], Basset et al. [4]).
Résumé en anglais :
Hitherto unpublished data on oral airflow, nasal airflow and velum movement during logatoms read by two French speakers allow for the investigation of the relationships between these three phenomena. There is no straightforward relationship between velar movements and nasal airflow, the latter depending on the relative impedance of both tracts, reflected in the ratio of nasal airflow to oral airflow. The structure of the 168 logatoms is C1V1C1VtC1V1, where C1 = /t/, /d/, /l/, /n/, /s/ or /z/, V1 = /a/, /i/, /u/ or /y/, and Vt = /ɛ̃/, /ɑ̃/, /ɔ̃/, /a/, i/, /u/ or /y/, allowing for a characterisation of the effect of these consonantal and vocalic contexts on airflow and velum movement. In particular, a hypothesis is put forward concerning the frequent dip below zero of nasal airflow after stop consonants, and its effect on oral airflow.
Type de document :
Communication dans un congrès
2006, INRIA, pp. 247-250, 2006
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [9 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00137628
Contributeur : Alexis Michaud <>
Soumis le : lundi 26 mars 2007 - 17:55:52
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:27:17
Document(s) archivé(s) le : mardi 6 avril 2010 - 23:17:17

Fichier

AmelotMichaud_jep2006_aerodyna...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00137628, version 1

Collections

Citation

Angelique Amelot, Alexis Michaud. Effets aérodynamiques du mouvement du velum : le cas des voyelles nasales du français. 2006, INRIA, pp. 247-250, 2006. 〈halshs-00137628〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

390

Téléchargements de fichiers

163