Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation

Cénac-et-Saint-Julien. Grotte XIV.

Résumé : La grotte XIV (Cénac-et-Saint-Julien) est l'une des vingt-deux cavités de la falaise du Conte qui surplombe de 150 mètres la vallée du Céou petit affluent de la Dordogne. J.-P. Texier (IPGQ, UMR9933) qui mène l'étude géologique du site a établi la stratigraphie suivante que nous rappelons : Ensemble Supérieur = Plancher stalagmitique ; Ensemble Moyen = Brèches I à IV et couches F, G, H ; Ensemble inférieur = Couches 6 à 20A. Six datations U/Th ont été effectuées au CERAK (Mons) par Yves Quinif, en 1995 et 1996. L'ensemble supérieur est daté entre environ 100Ka et 125 Ka, et la partie médiane de l'ensemble moyen est au moins plus ancienne que 390 Ka. Nous rapportons pour l'instant à Panthera cf. pardus (avec de nombreuses réserves) un scapholunaire gauche (E0 - 94-1 c.H), un calcanéum droit (F0-156 c.H) et un 3ème cunéiforme qui provient de blocs effondrés de la brèche IV (Br.IV). Les différences tant morphologiques que de proportions entre ce 3ème cunéiforme et le même os provenant d'un squelette de Panthera pardus de la collection de comparaison de l'IPGQ ne sont pas sans rappeler les celles que nous avions constatées entre le scapholunaire gauche provenant de la couche H et ceux de Panthère actuelle. On est donc fondé à reposer la question de l'appartenance taxinomique de ces restes qui n'ont peut-être de Panthère que la taille. Pour ce qui est de l'Ours l'axe du paraconide des M1 est le plus souvent sub-vertical et non incliné vers l'avant comme chez Ursus spelaeus. L'entoconide montre une morphologie allant de la forme typique d'Ursus deningeri à 3 cuspides, à une forme très primitive « étruscoïde » monocuspide. Actuellement la proportion de chaque type calculée pour les ensembles inférieur et moyen montre que le type « deningeri » à entoconide formé de 3 denticules de taille décroissante n'est pas majoritaire : A: deux denticules sub-égaux précédés de 1 ou 2 (voire plus) denticules accessoires (type “Spelaeus”), (Ensemble supérieur = 0 ; Ensemble moyen = 0) ; B: trois denticules de taille décroissante d'arrière vers l'avant, (Ensemble supérieur = 33,3 ; Ensemble moyen = 27,3) ; C : un denticule principal présentant une ébauche de bipartition précédée d'un (ou deux) minuscule denticule, (Ensemble supérieur = 46,7 ; Ensemble moyen = 18,2) ; D : deux denticules de taille décroissante d'arrière vers l'avant, (Ensemble supérieur = 20,0 ; Ensemble moyen = 31,8) ; E : entoconide monocuspide avec une ébauche de denticule en position mésiale, (Ensemble supérieur = 0 ; Ensemble moyen = 18,2) ; F : entoconide monocuspide, (Ensemble supérieur = 0 ; Ensemble moyen = 4,5). D'un point de vue chronologique la faune de la Grotte XIV se place dans Pléistocène moyen, plus précisément avant le stade 6 de la courbe isotopique (Riss III) puisque le Thar disparaît de Dordogne avant le début de ce stade. De plus la présence de Canis cf. etruscus donne à penser que l'âge des niveaux de l'ensemble moyen (Brèches I à IV et couches F, G, H) datent d'une période antérieure au stade 9 (Mindel/Riss) car selon M.-F. Bonifay, à cette époque vivait déjà un vrai loup Canis lupus lunellensis. Enfin le caractère nettement tempéré de cette faune, perceptible aussi dans le spectre pollinique de l'échantillon qui provient de la Brèche, exclu les stades froids 12, 14, 16 de la courbe isotopique. La faune de la Grotte XIV se situe donc semble t'il dans l'un des stades 11, 13, 15 ou 17 et la date d'environ 390.000 ans obtenu dans la partie médiane de l'ensemble moyen indiquerait le stade 11 pour ces niveaux.
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00137181
Contributeur : Jean-Luc Guadelli <>
Soumis le : samedi 17 mars 2007 - 16:30:49
Dernière modification le : lundi 13 janvier 2020 - 22:26:02

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00137181, version 1

Collections

Citation

Jean-Luc Guadelli. Cénac-et-Saint-Julien. Grotte XIV.. 1998, pp.20-21. ⟨halshs-00137181⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

189