De la Bastille à Charenton ? L'institutionnalisation de l'expertise mentale de Georget à Morel

Résumé : Si la médecine mentale a pu s'inscrire partiellement dans le premier tiers du XIXe siècle dans une opposition revendicative par rapport aux institutions en place (qui renvoie aux itinéraires personnels de Ferrus, Trélat, Georget etc.), la situation s'est inversée sous la Monarchie de Juillet. La loi du 30 juin 1838 est sur ce point une date essentielle puisque les médecins-aliénistes sont unanimes à mettre en avant dans les débats le maintien l'ordre social. Ce déplacement essentiel donne un nouvel éclairage sur la controverse de la « monomanie homicide »
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00130228
Contributor : Marc Renneville <>
Submitted on : Tuesday, May 9, 2017 - 10:54:14 PM
Last modification on : Wednesday, July 17, 2019 - 2:48:16 AM
Long-term archiving on : Thursday, August 10, 2017 - 1:51:25 PM

File

De la Bastille à Charenton.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00130228, version 1

Citation

Marc Renneville. De la Bastille à Charenton ? L'institutionnalisation de l'expertise mentale de Georget à Morel. Equinoxe. Revue de sciences humaines, 1999, pp.53-64. ⟨halshs-00130228⟩

Share

Metrics

Record views

254

Files downloads

182