Les inventions des natures jardinières arabo-musulmanes.

Résumé : Un jardin est un enclos, un endroit réservé par l'homme (sur le bâti ou en-dehors du bâti), où la nature est disposée avec l'ambition d'être une image du monde. Il est une mise en ordre du monde à travers l'agencement des éléments « naturels », mais à travers aussi sa pleine participation aux jeux sociaux, ses flux économiques, ses spatialités et temporalités pratiquées. Le thème du jardin et son objet sont bien sûr centraux dans les cosmogonies et les cultures arabo-musulmanes, particulièrement en environnement à contrainte aride. Qu'est le jardin aujourd'hui dans le monde arabe ? Public ou privé, rural (d'oasis) ou urbain, tunisien, algérien, marocain, yéménite, égyptien ou soudanais... Quelles natures inventées ?

L'enquête doit porter sur l'étude des rapports réciproques et dynamiques entre les sociétés et leur environnement, médiatisés par les discours et les pratiques, notamment les agricoles, les esthétiques, les récréatives... Les thèmes abordés seront par exemple les relations entre les pratiques, les cognitions et les mobilisations différenciées des ressources naturelles et idéelles (ensemble nommé ressources socioécologiques). L'observation est portée sur les constructions des natures jardinières selon différents idéaux-types de relation au milieu (sortes de modèles de praxis) et sur les articulations de ces idéaux-types entre eux. Brièvement, je peux dire qu'après avoir mis en évidence différents niveaux opératoires d'organisations d'espace et de temps pour les praxis du milieu, je m'intéresse maintenant plus formellement encore aux modalités d'appel aux ressources sociales et écologiques dans les constructions de natures. L'analyse des transformations écologiques et sociales des rapports des mondes arabo-musulmans à leurs « natures » gagne à une confrontation d'espaces citadins et d'espaces ruraux qui sera amorcée ici. Cette proposition s'entreprend à travers trois mots-clefs : le bien-être (le jardin comme un espace de jouissance temporaire), l'esthétique (l'esthétique générale d'un jardin renvoie aussi à sa fonction, sa finalité et plus globalement aux types de relation à l'environnement qui ont présidé à sa création et à son entretien) et le travail (le procès du travail et non plus son résultat : les savoirs et pratiques techniques sont intimement liés aux représentations du monde).
Type de document :
Communication dans un congrès
WOCMES, Premier Congrès mondial pour des études sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Sep 2002, Mayence (Mainz), Allemagne. pp.7, 2002
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00126184
Contributeur : Vincent Battesti <>
Soumis le : mercredi 24 janvier 2007 - 02:49:24
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:26
Document(s) archivé(s) le : mercredi 7 avril 2010 - 02:30:04

Fichier

Battesti-Wocmes.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00126184, version 1

Collections

Citation

Vincent Battesti. Les inventions des natures jardinières arabo-musulmanes.. WOCMES, Premier Congrès mondial pour des études sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Sep 2002, Mayence (Mainz), Allemagne. pp.7, 2002. 〈halshs-00126184〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

325

Téléchargements de fichiers

167