Achante et Céphise : ou La Sympathie

Résumé : Composée en 1751 à l'occasion de la naissance du duc de Bourgogne, la pastorale d'Achante et Céphise connut un succès immédiat mais de courte durée puisqu'elle ne fut jamais reprise dans son intégralité. Entre autres nouveautés, Achante et Céphise est la première œuvre à utiliser les clarinettes en partie autonome dans l'orchestre. Lors de sa création en 1751, le Mercure de France publiait cette critique élogieuse (1751, décembre II, p. 177-179) : « L'ouverture est une des plus belles que M. Rameau ait faites, et personne n'ignore combien il excelle dans cette partie. (...) Un adagio de la plus grande beauté et de la plus belle harmonie, annonce les vœux de la Nation ; il est suivi d'une reprise très vive (...) La fin est une fanfare (...). Dans le premier acte, on a goûté la première gavotte, une loure, une agréable chaconne et deux tambourins fort vifs (...). Le morceau de symphonie qui précède le récit « Ah que mes sens sont soulagés » est d'une beauté qui fait regretter qu'il soit si court. [Dans le second acte], on a extrêmement goûté la musette (...) et les airs joués par les clarinettes (...). Le troisième acte plaît d'un bout à l'autre. Rien n'est plus beau et ne fait plus d'effet que le contraste des plaintes des deux amants, et des flûtes qui les accompagnent, avec les chœurs des mauvais génies qui les tourmentent (...) Le coup de Théâtre qui rend aux amants la liberté a été universellement applaudi (...). Ce coup de théâtre amène un chœur de la plus grande beauté (...) et la fête très agréable qui suit ce chœur, est terminée par une contredanse charmante. »
Document type :
Directions of work or proceedings
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00081669
Contributor : Sylvie Bouissou <>
Submitted on : Friday, June 23, 2006 - 5:14:39 PM
Last modification on : Friday, September 14, 2018 - 9:56:02 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00081669, version 1

Collections

Citation

Robert Fajon, Sylvie Bouissou. Achante et Céphise : ou La Sympathie. Paris, France. Gérard Billaudot éditeur, 1998, Jean-Philippe Rameau, Opera omnia (OOR IV.21), sous la direction de S. Bouissou. ⟨halshs-00081669⟩

Share

Metrics

Record views

173