Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Locatif spatial initial et position du sujet nominal :
pour une approche topologique de la construction de l'énoncé

Résumé : Dans les énoncés assertifs du français moderne, l'antéposition du sujet nominal par rapport au verbe (ordre ‘S V') est statistiquement plus fréquente que sa postposition (ordre ‘V S') ; cette dernière, dite « inversion simple » , se rencontre principalement en présence d'un terme introducteur (complément prépositionnel ou adverbial dans les indépendantes , pronom dans les relatives et les interrogatives indirectes). Je m'intéresserai ici aux énoncés contenant un locatif spatial X (adverbe ou syntagme prépositionnel) à l'initiale, et tenterai de montrer que les énoncés à sujet postposé en ‘X V S' (Sur la cheminée trônent deux chandeliers) — couramment dénommés « à inversion locative » — correspondent à une construction sui generis, qui ne dérive ni de ‘X S V' (Sur la cheminée, deux chandeliers trônent) ni de ‘S V X' (Deux chandeliers trônent sur la cheminée). Cela me conduira à proposer quelques éléments en vue d'une approche topologique de la construction de ces énoncés.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [16 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00067916
Contributor : Catherine Fuchs <>
Submitted on : Tuesday, May 9, 2006 - 4:16:44 PM
Last modification on : Tuesday, September 22, 2020 - 3:59:14 AM
Long-term archiving on: : Saturday, April 3, 2010 - 11:20:51 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00067916, version 1

Collections

Citation

Catherine Fuchs. Locatif spatial initial et position du sujet nominal :
pour une approche topologique de la construction de l'énoncé. Linguisticae Investigatones, Benjamins, 2006, 29 : 1. ⟨halshs-00067916⟩

Share

Metrics

Record views

331

Files downloads

468