Islande. Biogéomorphologie d'un milieu périglaciaire humide

Résumé : Milieux particulièrement sensibles aux variations des données environnementales, les régions polaires et subpolaires subissent de profondes mutations paysagères dans le contexte actuel de réchauffement climatique. Marqué par la fin du Petit Âge glaciaire, le vingtième siècle naissant aura été caractérisé par une nette élévation des températures moyennes des hautes latitudes, se traduisant notamment par un recul presque généralisé des glaciers, dont ceux de l'Islande qui y couvrent plus de 10 000 km².
Les espaces alors nouvellement déglacés sont le siège de transformations rapides qui combinent production de matériaux meubles, transfert et dépôt des sédiments et reconquête végétale. La géomorphologie périglaciaire qui étudie depuis près d'un siècle les dynamiques des modelés des régions froides a fait la part belle aux processus liés au gel/dégel de l'eau, comme moteur essentiel des dynamiques morphogéniques de ces espaces.
Cette étude se propose d'évaluer la part des processus non-périglaciaires, ici essentiellement biologiques, dans la transformation des surfaces volcaniques du sud de l'Islande. Il s'agira de peser le poids de l'altération biologique dans le concert de processus de météorisation participant à la métamorphose des paysages subpolaires.
Alliant mesures de terrain et expérimentations en laboratoire, l'Auteur s'attarde sur le rôle des microorganismes (et plus particulièrement des champignons) dans l'altération des surfaces rocheuses. Dans le contexte frais et humide du sud de l'Islande, ces processus de dégradation biologiques s'affichent comme des agents d'érosion primordiaux, initiant même la transformation des affleurements basaltiques.

A l'aide de grilles épistémologiques empruntées à la sociologie et la philosophie des sciences (Kuhn, Lakatos, Sperber), l'Auteur tente de trouver les origines des débats qui animent depuis quelques années la géomorphologie périglaciaire. Il montre que le langage scientifique utilisé au sein des différents programmes de recherches est une source possible de discorde, la valeur heuristique du vocabulaire de base de la discipline étant extrêmement variable.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Mélanie Séteun, 2004, Géoenvironnement
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00009706
Contributeur : Samuel Etienne <>
Soumis le : mercredi 22 mars 2006 - 10:57:07
Dernière modification le : mercredi 28 février 2018 - 17:06:02

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00009706, version 1

Collections

Citation

Samuel Etienne. Islande. Biogéomorphologie d'un milieu périglaciaire humide. Mélanie Séteun, 2004, Géoenvironnement. 〈halshs-00009706〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

787