L'iconographie du clavecin en France (1789-1889)

Résumé : '1789-1889: deux dates-clés dans l'histoire du clavecin français. Abandon et Renaissance.' En vérité, ces dates se révèlent plus schématiques que véritablement pertinentes du point de vue historique. Pour le démontrer, nous reprenons dans cette étude les sources visuelles, les traces matérielles des clavecins anciens utilisés au XIXe siècle et les indices de leur présence sociale et musicale. Le rôle éminent joué par des musiciens (Amédée Méreaux, Louis Diémer), par des facteurs d'instruments (Erard, Pleyel, Luigi Tomasini) et par des collectionneurs (Charles Petit, Eugène de Bricqueville, Jérôme Pichon, Léon Savoye), est soutenu par l'ouverture du Musée Instrumental du Conservatoire et par les expositions universelles (1889, 1900) tandis que les arts visuels (les peintres Vibert, Leloir, Brunery, Sauvage, de Callias) et la presse (L'Illustration) témoignent d'une continuité d'intérêt durant tout le siècle.
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00009576
Contributeur : Florence Gétreau <>
Soumis le : vendredi 10 mars 2006 - 15:28:49
Dernière modification le : vendredi 14 septembre 2018 - 09:56:02
Archivage à long terme le : vendredi 3 septembre 2010 - 15:44:25

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00009576, version 1

Collections

Citation

Florence Gétreau. L'iconographie du clavecin en France (1789-1889). Musique ancienne - instruments et imagination. Actes des Rencontres Internationales harmoniques, Lausanne, 2004, Michael Latcham (ed.), 2006, Bern, Suisse. pp.169-192. ⟨halshs-00009576⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

518

Téléchargements de fichiers

1967