Langage et géométrie: l'expression langagière des relations spatiales

Résumé : Une étude sémantique des emplois de prépositions spatiales du français (dans, sur, sous, ...) aboutit aux deux résultats suivants :
- Il n'est pas possible de caractériser simplement le sens de ces prépositions par des relations géométriques dans l'espace physique dans une approche référentialiste.
- En revanche, il est possible de caractériser leur sens par des relations topologiques simples sur une « scène verbale », construite par la parole.
On en conclut que la topologie doit jouer un rôle structurant essentiel dans les mécanismes cognitifs à l'œuvre dans l'activité de langage.
Type de document :
Article dans une revue
Revue de Synthèse, Springer Verlag/Lavoisier, 2003, pp.119-138
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [22 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00009490
Contributeur : Bernard Victorri <>
Soumis le : mardi 7 mars 2006 - 19:22:11
Dernière modification le : mardi 24 avril 2018 - 17:20:08
Document(s) archivé(s) le : samedi 3 avril 2010 - 20:36:10

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00009490, version 1

Collections

Citation

Bernard Victorri. Langage et géométrie: l'expression langagière des relations spatiales. Revue de Synthèse, Springer Verlag/Lavoisier, 2003, pp.119-138. 〈halshs-00009490〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

273

Téléchargements de fichiers

1082