Le sens grammatical

Résumé : La plupart des unités grammaticales peuvent prendre des sens différents et apparentés suivant le contexte linguistique et extralinguistique dans lequel elles sont employées. Pour traiter cette polysémie, on considère souvent que chaque unité possède un sens premier concret dont les autres sens seraient dérivés. Par exemple, beaucoup de prépositions sont supposées avoir un sens premier spatial, les sens non-spatiaux étant métaphoriques.
Nous contestons ici ce point de vue et nous proposons un cadre théorique dans lequel les unités grammaticales sont des outils servant à construire ce que nous appelons des scènes verbales, qui sont évoquées par les énoncés. Dans cette approche, on associe à chaque unité grammaticale un forme schématique unique qui décrit comment cette unité interagit avec le contexte linguistique et extralinguistique. Cette forme schématique est exprimée directement en termes de propriétés des scènes verbales. En particulier, les scènes verbales possèdent une structure topologique abstraite et le sens des prépositions dites spatiales peut être décrit en termes topologiques rendant compte de l'ensemble de leurs différents sens en contexte.
Type de document :
Article dans une revue
Langages, Armand Colin (Larousse jusqu'en 2003), 1999, pp.85-105
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [20 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00009277
Contributeur : Bernard Victorri <>
Soumis le : lundi 27 février 2006 - 11:52:32
Dernière modification le : mardi 24 avril 2018 - 17:20:08
Document(s) archivé(s) le : samedi 3 avril 2010 - 22:35:24

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00009277, version 1

Collections

PSL | USPC

Citation

Bernard Victorri. Le sens grammatical. Langages, Armand Colin (Larousse jusqu'en 2003), 1999, pp.85-105. 〈halshs-00009277〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

561

Téléchargements de fichiers

3086