La polysémie : un artefact de la linguistique ?

Résumé : Dans le cadre théorique de la construction dynamique du sens, la polysémie joue un rôle décisif dans les interactions entre langue et parole, en permettant aux unités linguistiques de s'adapter à des conditions toujours nouvelles d'énonciation tout en conservant la stabilité nécessaire à l'intercompréhension. Il n'y a donc pas de contradiction entre l'unicité d'une forme schématique déformable, active dans la parole, et la pluralité de valeurs attestées par la polysémie dans la langue. Les hypothèses cognitives que nous formulons sur le langage en font au contraire deux aspects complémentaires, qui concourent à expliquer la cohésion et la souplesse du système.
Type de document :
Article dans une revue
Revue de Sémantique et Pragmatique, Presses de l'Université d'Orléans, 1997, pp.41-62
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [22 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00009273
Contributeur : Bernard Victorri <>
Soumis le : mercredi 1 mars 2006 - 17:58:38
Dernière modification le : mardi 24 avril 2018 - 17:20:08
Document(s) archivé(s) le : lundi 20 septembre 2010 - 13:34:44

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00009273, version 2

Collections

Citation

Bernard Victorri. La polysémie : un artefact de la linguistique ?. Revue de Sémantique et Pragmatique, Presses de l'Université d'Orléans, 1997, pp.41-62. 〈halshs-00009273v2〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

763

Téléchargements de fichiers

3578