Eloy d'Amerval : Missa Dixerunt discipuli

Résumé : En 1901, dans un article publié dans la Revue d'histoire et de critique musicales, Michel Brenet attribue la Missa Dixerunt discipuli à Eloy d'Amerval, un poète et musicien connu pour son immense poème, le Livre de la Deablerie. Depuis, les musicologues n'ont cessé de confirmer cette attribution, faisant référence à la fois à la source unique de cette messe, simplement signée “ Eloy ” et aux écrits de Johannes Tinctoris et Franchinus Gaffurius. Tant Gaffurius dans sa Practica Musice que Tinctoris dans son Proportionale musices évoquent un certain “ Eloy ”, “ in modis doctissimum ”. Il est vrai que, lorsqu'il séjournait à Orléans, Tinctoris a pu rencontrer un musicien et poète Eloy d'Amerval.[...]
[...] La Missa Dixerunt discipuli est pour le moins étrange, et pose quelques problèmes de transcription. Ces deux caractéristiques tiennent à la nature même de l'œuvre. Il a été dit de la Missa Dixerunt discipuli qu'elle manifeste une intention pédagogique, pour l'unique raison qu'Eloy y exemplifie les quatre niveaux de mensuration. Mais plutôt que la décrire comme une tentative d'exemplification, il conviendrait de la lire comme un lieu d'expérimentation d'où n'est évidemment pas exclue de vocation pédagogique. Les solutions et les problèmes soulevés par Eloy affectent plusieurs niveaux du processus de composition.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00008966
Contributor : Philippe Vendrix <>
Submitted on : Wednesday, March 8, 2006 - 10:29:33 AM
Last modification on : Wednesday, November 6, 2019 - 1:48:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00008966, version 1

Collections

Citation

Philippe Vendrix, Agostino Magro. Eloy d'Amerval : Missa Dixerunt discipuli. Champion, 43 p., 1997, Collection Ricercar, n.3. ⟨halshs-00008966⟩

Share

Metrics

Record views

365