La mosquée oubliée, la gestion coloniale de l'Islam à Bordeaux

Résumé : L'analyse d'une fête de l'Aïd à Bordeaux en 1949 est l'occasion d'une plongée dans l'histoire des immigrés "nord-africains" en "métropole", d'un retour sur la gestion de l'islam dans le contexte de la France coloniale. Une gestion qui tourne le dos à la doctrine assimilationniste prévalant officiellement dans l'Empire, et qui ignore délibérément le credo assimilateur de la République à l'égard de l'immigration. Au point que l'auteur en conclut que la gestion de l'islam a sans doute été l'entorse la plus complète et la plus aboutie à ce modèle d'assimilation. Un constat iconoclaste qui éclaire d'un jour particulier les rapports que la France entretient aujourd'hui encore avec l'islam.
Type de document :
Article dans une revue
Hommes & migrations, Francois Gremont, 2000, pp.29-43
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00007190
Contributeur : Florence Bergeaud-Blackler <>
Soumis le : lundi 4 décembre 2006 - 15:46:20
Dernière modification le : mardi 5 décembre 2006 - 15:27:35
Document(s) archivé(s) le : samedi 3 avril 2010 - 19:09:30

Fichier

HetM-mosquee-oubliee.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00007190, version 1

Collections

Citation

Florence Bergeaud-Blackler. La mosquée oubliée, la gestion coloniale de l'Islam à Bordeaux. Hommes & migrations, Francois Gremont, 2000, pp.29-43. 〈halshs-00007190〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

194

Téléchargements de fichiers

221