De d'Omalius d'Halloy à la régionalisation de la Belgique. Deux cents ans de cartographie géologique.

Résumé : Les carrières successives de d'Omalius d'Halloy (1783-1875), qui l'ont vu passer d'une brillante période scientifique aux plus hautes fonctions administratives et politiques, suffiraient à elles seules à démontrer le côté exceptionnel de ce gentilhomme Cette carrière scientifique débute par des longs parcours à pieds à travers l'Empire français et des régions limitrophes, il en comprit la structure géologique dans son ensemble. La carte géologique qu'il édifia à partir de ses seules notes, constitue le canevas de base, parfaitement reconnaissable, de toutes les cartes géologiques établies ultérieurement. Au cours de la Période hollandaise (1815-1830) un Dépôt central de minéralogie et de géologie fut créé et l'Académie royale de son côté mis au concours la description géologique de nos provinces. Le mémoire, accompagné d'une carte de la Province de Liège, déposé par A.H.Dumont (1832), peut-être considéré comme le point de départ de la cartographie à grande échelle de nos régions. Le Gouvernement confia à ce jeune savant le levé détaillé de la carte géologique du Royaume. Celle ci fut imprimée, en 9 feuilles, à l'échelle de 1/160 000e en 1853. En 1878, le Gouvernement décida du levé d'une nouvelle carte détaillée, à l'échelle 1/20 000e. La réalisation en fut confiée à Ed. Dupont, directeur du Musée d'Histoire naturelle. Cette désignation déclencha une vive polémique et en 1885, les travaux furent suspendus. L'actuel Service géologique de Belgique fut créé en 1896 et une nouvelle carte, à l'échelle 1/40 000e, comprenant 226 planchettes, fut publiée entre 1895 et 1903. La Belgique se dotait de la première carte géologique détaillée au monde. Parallèlement, une carte au 1/160 000e fut imprimée en 1905.
Après la seconde guerre mondiale, le Conseil géologique décida de la révision d'une douzaine de planchettes à l'échelle du 1/25 000e.
En 1980, par une Loi spéciale de réformes institutionnelles, la Belgique se dotait d'un système fédéral et cette loi, modifiée en 1988, confiait aux Régions la compétence sur les ressources du sous-sol. Dès 1989, R. Conil (1930-1990) comme membre de l'Académie royale et L. Dejonghe, directeur au Service géologique de Belgique, conjuguaient leurs efforts et présentaient au Ministère de la Région Wallonne, un projet d'élaboration d'une nouvelle carte géologique de la Wallonie à l'échelle de 1/25 000e. Cette carte, dont la première planche paru en 1993, est actuellement en voie de réalisation et de nombreuses planchettes sont déjà publiées. La Région flamande prit l'initiative de la révision de sa carte géologique, à l'échelle 1/50.000e, qui fut publiée en 34 feuilles entre 1993 et 2002.
Suite à la Régionalisation du pays et aux réformes administratives, et après la suppression de l'Administration des Mines (1995) dont il dépendait, le Service géologique de Belgique, après de nombreux avatars, fut rattaché, par Arrêté royal du 2 août 2002, à l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique dont il devint le septième département.
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
Ce document s'incrit dans le cadre du colloque CNRS sur l'histoire des cartes géologique qui s'es.. 2005
Liste complète des métadonnées


https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00005663
Contributeur : Stéphane Pouyllau <>
Soumis le : jeudi 17 novembre 2005 - 13:54:29
Dernière modification le : mercredi 6 mai 2015 - 13:32:55
Document(s) archivé(s) le : lundi 20 septembre 2010 - 12:04:26

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00005663, version 2

Collections

Citation

Eric Groessens. De d'Omalius d'Halloy à la régionalisation de la Belgique. Deux cents ans de cartographie géologique.. Ce document s'incrit dans le cadre du colloque CNRS sur l'histoire des cartes géologique qui s'es.. 2005. <halshs-00005663v2>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

337

Téléchargements du document

1251