Faire le son du spectacle aujourd'hui: la technologie et le métier. Entretiens avec Thierry Balasse, Pablo Bergel, Patrice Cramer, Alain Français, André Serré

Résumé : Ce sont les hommes qui ont fait le son des plus grands spectacles de ces dernières années : dans le théâtre (Chéreau, Langholff...), le showbiz (Nina Hagen, Higelin, Hallyday, Sardou, Liane Foly...), l'événementiel (Centenaire de la Tour Eiffel, Jeux Olympiques...), l'exposition et les conventions (Cités Ciné, Salon de l'Auto...) et même le disque ou la télé (Taratata).
Leurs propos se répondent et se complètent pour évoquer l'évolution des techniques et des machines – CAO [conception assistée par ordinateur], automatisation, multidiffusion – et les changements dans les méthodes de travail.
Au-delà des différences dans les carrières et les secteurs d'activités, leurs analyses s'accordent pour évoquer les changements : le temps du bricolage, du fer à souder, du rock n'roll et des machines à sons est bien fini, désormais le son tourne à l'heure de l'ordinateur, du MIDI et des calculs acoustiques.
Ils tracent un tableau en demi-teinte des espoirs apportés par le changement technique et des difficultés qu'ils rencontrent pour obtenir la reconnaissance professionnelle de leur métier.
En comparaison de la lumière, la grande rivale, le son n'obtient pas des budgets qui correspondent à l'importance de la place qu'il occupe dans la production de spectacle.
Quelles que soient les appellations par lesquelles sont nommées leur qualification professionnelle – ingénieur du son, designer sonore, réalisateur-son, concepteur sonore –, et la diversité de leurs savoir-faire et de leurs pratiques, il leur a fallu pour réussir dans le métier de bonnes oreilles, du talent et de grandes compétences techniques.
Pierre Schaeffer, alors directeur du Service de la Recherche de l'O.R.T.F. invitait dans son Traité des objets musicaux [Seuil, 1966], à « découvrir le rôle du preneur de son comme interprète ».
Voilà donc ici transcrite la parole sur le métier de ces « musiciens mélangeurs dont l'instrument est le micro » (toujours Schaeffer), filtrée (mixée ?) par le regard d'une ethnologue qui travaille depuis plusieurs années à découvrir l'identité et les pratiques professionnelles des hommes qui prennent le son et en font le don aux oreilles du public.
Type de document :
Article dans une revue
Actualité de la scénographie. La technique au service du spectacle vivant et de l'audiovisuel, Editions AS (Actualité de la scénographie), 1995, 73 (Les métiers du son en 1995) (73 (Les métiers du son en 1995)), pp.39-42
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00004092
Contributeur : Eliane Daphy <>
Soumis le : lundi 15 août 2005 - 20:14:04
Dernière modification le : jeudi 14 octobre 2010 - 01:56:54
Document(s) archivé(s) le : jeudi 1 avril 2010 - 21:59:51

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00004092, version 1

Collections

Citation

Eliane Daphy. Faire le son du spectacle aujourd'hui: la technologie et le métier. Entretiens avec Thierry Balasse, Pablo Bergel, Patrice Cramer, Alain Français, André Serré. Actualité de la scénographie. La technique au service du spectacle vivant et de l'audiovisuel, Editions AS (Actualité de la scénographie), 1995, 73 (Les métiers du son en 1995) (73 (Les métiers du son en 1995)), pp.39-42. <halshs-00004092>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

203

Téléchargements du document

505