Sonoriser l'opéra : la technique invisible. Entretien avec Jean-Luc Moncel et Eric Alvergnat

Résumé : Depuis peu, les spectacles de musique classique et lyrique sortent des théâtres traditionnels et investissent de nouveaux lieux. Après le rock dans les palais des sports, les parcs des expositions ou les stades, l'opéra, à son tour, est atteint de gigantisme. Au P.O.P.B. (Palais Omnisports de Paris Bercy), les trois opéras représentés – Aïda, puis Turandot et Nabucco – font la preuve qu'un tel pari est tenable.
Dans la suite de l'article, l'auteure présente la conception du système de sonorisation et les caractéristiques de son utilisation à l'opéra, à partir d'entretiens avec le concepteur et le sonorisateur.
Type de document :
Article dans une revue
Vibrations. Musiques médias sociétés, Association Vibrations/Privat, 1988, 5 (La scène, dir. Louis-Jean Calvet), pp.145-162
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00004070
Contributeur : Eliane Daphy <>
Soumis le : mercredi 6 août 2008 - 00:43:17
Dernière modification le : jeudi 14 octobre 2010 - 20:09:03
Document(s) archivé(s) le : mardi 21 septembre 2010 - 16:59:51

Fichier

Daphy_1988_halshs00004070.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00004070, version 2

Collections

Citation

Eliane Daphy, Jean-Luc Moncel, Eric Alvergnat. Sonoriser l'opéra : la technique invisible. Entretien avec Jean-Luc Moncel et Eric Alvergnat. Vibrations. Musiques médias sociétés, Association Vibrations/Privat, 1988, 5 (La scène, dir. Louis-Jean Calvet), pp.145-162. <halshs-00004070v2>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

383

Téléchargements du document

515