CHASSAGNE SAINT-DENIS (DOUBS)
CHATEAU de SCEY dit CASTEL SAINT-DENIS
(Site n°25 129 005 AH) : Etudes archéologiques préalables
aux travaux de consolidation

Résumé : Les investigations archéologiques menées sur le castel Saint-Denis ont porté sur la
surveillance des travaux de l'association de réinsertion Alternative Chantiers, l'étude du bâti des
maçonneries du logis et la fouille archéologique de cinq secteurs inscrits dans le logis neuf.
Les surveillances ont été effectuées sur plusieurs secteurs du château et particulièrement sur
l'enceinte sud de la basse-cour, la chambre de tir nord de l'avant-château, la consolidation des murs du
logis ainsi que lors de la création du sentier pédestre au pied de l'enceinte nord.
L'étude du bâti et les fouilles ont été menées dans le logis neuf. L'étude des maçonneries a
permis de décrire, d'analyser et de relever tous les murs, représentant près de 268 m linéaires soit
321 m2 de relevés. De ceux-ci, cinq grandes phases chronologiques ont été identifiées, datables de la fin
du XIIe à la fin du XVIIe siècle, date du démantèlement de la demeure. La fouille a contribué à identifier
les différents états, mais également à relever les bribes d'une occupation des IXe-XIe siècles, abordées par
J.-M. Croizat dans les années 1980.
Les IXe-Xe siècles sont envisagés par une structure et trois couches de terre, dont l'une
contenant un bloc pourvu de brins d'entrelat. Celles-ci sont relevées aux abords de l'enceinte nord de la
fin du XIIe siècle.
Les constructions des XIIe-XIIIe siècles apparaissent plus imposantes. Le pallas voûté prend
place au centre du massif rocheux, jouxtant à l'Ouest un complexe de plusieurs salles mal cernées,
comprenant toutefois au moins trois pièces quadrangulaires et les bribes d'une cage d'escalier circulaire.
Les aménagements du XVe siècle refondent considérablement les espaces antérieurs. Le
pallas perd, sur sa moitié est, sa voûte au profit d'une poutraison, soutenue par la construction d'un mur
de refend. Une cage d'escalier est alors construite contre le mur est du pallas, à l'emplacement a!priori de
l'unité du XIIIe siècle. Un arc-doubleau sera également édifié pour augmenter la superficie de la salle
d'arme. La cuisine fait également partie de cet aménagement. Une vaste cheminée prend place contre le
mur est de l'escalier. En revanche, il est difficile d'imaginer la partie nord du logis dans l'état actuel des
connaissances.
Les travaux commandés par la famille Granvelle modifient également la physionomie du
logis. Outre les diverses constructions de l'avant-château, un bâtiment de trois étages vient s'adosser au
Nord de à la tour Saint-Denis du XIIIe siècle. Une engravure dans le mur nord marque encore la limite
haute de son toit. Les autres aménagements à l'intérieur consistent à la réfection des sols, parfois dotés
d'engravures décoratives géométriques.
Enfin, trois murs de refend sont construits au cours du XVIIe siècle. La partie encore voûtée
du pallas primitif est ainsi scindée en trois petits espaces. Le démantèlement de la forteresse à la seconde
conquête marquera la fin de l'occupation du site.
Les travaux de 2004 ont ainsi permis de relever toutes les phases chronologiques du site, de
la protohistoire, par la découverte de quelques tessons de céramique, jusqu'à la ruinification du logis
dans les années 1670.
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00003998
Contributeur : Denyse Vaillancourt <>
Soumis le : mardi 5 juillet 2005 - 09:45:46
Dernière modification le : mercredi 14 mars 2018 - 16:50:34
Document(s) archivé(s) le : jeudi 1 avril 2010 - 20:32:17

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00003998, version 1

Collections

Citation

Stéphane Guyot, Mathieu Carlier. CHASSAGNE SAINT-DENIS (DOUBS)
CHATEAU de SCEY dit CASTEL SAINT-DENIS
(Site n°25 129 005 AH) : Etudes archéologiques préalables
aux travaux de consolidation. 2004. 〈halshs-00003998〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

865

Téléchargements de fichiers

647