Du travail comme non-valeur philosophique ? Les années 1740-1780 entre éthique corporative et pensée sociale

Résumé : Cet article propose une analyse du statut du travail dans les écrits théoriques du siècle des Lumières. Il est souvent écrit que les philosophes ont opéré une valorisation sociale du travail. L'étude donne à voir une position beaucoup plus ambigüe. Certes le travail est posé précocément comme source de richesses (Boisguilbert, Melon, Cantillon). Mais les conditions de cette valorisation étaient aussi les conditions de son abaissement (Diderot). En quoi les philosophes oeuvrèrent à leur manière à la révolution industrielle...
Type de document :
Communication dans un congrès
Collège international de Philosophie
Séminaire "Anthropologie de la valeur"
, Feb 2004, France. 2004
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [12 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00003856
Contributeur : Anne-Françoise Garçon <>
Soumis le : mardi 22 février 2005 - 14:27:02
Dernière modification le : mercredi 13 mai 2015 - 09:32:15
Document(s) archivé(s) le : jeudi 1 avril 2010 - 19:44:49

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00003856, version 1

Citation

Anne-Françoise Garçon. Du travail comme non-valeur philosophique ? Les années 1740-1780 entre éthique corporative et pensée sociale. Collège international de Philosophie
Séminaire "Anthropologie de la valeur"
, Feb 2004, France. 2004. 〈halshs-00003856〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

263

Téléchargements du document

636