L'invention de la sphère domestique au sortir de la Révolution

Résumé : Les catégories juridiques et politiques de la Révolution française font abstraction de la famille comme corps intermédiaire entre l'individu et l'Etat. Cette absence, d'abord non vue et non voulue, a laissé la voie ouverte à des interprétations et des revendications qui, par les contradictions qu'elles ont fait émerger entre les membres de la famille, les membres de la nation et les membres du souverain, ont obligé les législateurs à préciser un certain nombre de notions et à mettre en place une séparation stricte entre la société des citoyens et la famille. C'est ainsi qu'au sortir de la société d'Ancien régime pensée comme une famille, sur la voie de laquelle les députés de l'Assemblée nationale s'étaient d'abord engagés, les problèmes juridiques nés de la contradiction entre les membres de la société et ceux de la famille ont contraint les révolutionnaires à mieux définir la nation, en l'abordant comme un agglomérat de familles.
Type de document :
Article dans une revue
Annales historiques de la Révolution française, Armand Colin, 2002
Liste complète des métadonnées


https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00003785
Contributeur : Anne Verjus <>
Soumis le : lundi 24 janvier 2005 - 09:55:14
Dernière modification le : jeudi 9 février 2017 - 15:33:34
Document(s) archivé(s) le : jeudi 1 avril 2010 - 17:33:12

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00003785, version 1

Citation

Anne Verjus, Jennifer Heuer. L'invention de la sphère domestique au sortir de la Révolution. Annales historiques de la Révolution française, Armand Colin, 2002. <halshs-00003785>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

231

Téléchargements du document

354