La Compagnie Financière Nobel-Barbe et la création de la Société Centrale de Dynamite (1868-1896)

Résumé : À la mort d'Alfred Nobel en 1896, l'industrie française de la dynamite occupe une position secondaire. Avec une production annuelle de 1500 tonnes, elle est loin derrière le géant américain (20000 t) et les principaux producteurs européens (Allemagne, 10300 t ; Grande-Bretagne, 8100 t ; Espagne-Portugal, 5000 t ; Autriche-Hongrie, 2300 t) ou même les dominions britanniques (Afrique du Sud, 8000 t ; Canada, 5000 t). Pourtant, par le biais d'une des premières compagnies financières, la France contrôle la production d'une dizaine de pays pour un volume de 8550 t. Autant qu'une affaire industrielle, la dynamite est une affaire financière qui fait date dans l'histoire des entreprises.
Document type :
Preprints, Working Papers, ...
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00002881
Contributor : Delphine Usal <>
Submitted on : Monday, September 20, 2004 - 10:06:09 AM
Last modification on : Wednesday, July 17, 2019 - 2:46:27 AM
Long-term archiving on: Monday, September 10, 2012 - 6:15:36 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00002881, version 1

Citation

Patrice Bret. La Compagnie Financière Nobel-Barbe et la création de la Société Centrale de Dynamite (1868-1896). 1996. ⟨halshs-00002881⟩

Share

Metrics

Record views

366

Files downloads

1524