Skip to Main content Skip to Navigation

Display 

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Share

Metrics

Record views

260

Files downloads

26

« J’apprends si je comprends » : pour une meilleure prise en compte des langues premières des enfants à l’école primaire. Projet de kit audiovisuel à l’attention des enseignants de classes bi-plurilingues
Numérique et didactique des langues et cultures. Nouvelles pratiques et compétences en développement

2020-11-13

Description : Présentation synthétique du projet audiovisuel « J’apprends si je comprends »
Depuis le rapport de 1953 de l’Unesco sur « l’emploi des langues vernaculaires dans l’enseignement », les pays africains tentent de trouver des stratégies efficaces pour promouvoir les langues africaines et pour les utiliser comme support d’enseignement.
Une de ces stratégies consiste en la mise en place d’une didactique intégrée « langues africaines – français langue seconde ».
Les avantages d’une telle didactique ne sont plus à prouver. En effet, les bénéfices de l’introduction des premiers apprentissages en langue maternelle sont évidents, aussi bien sur le plan de la construction des savoirs et savoir-faire de l’élève que sur le plan identitaire.
Pourtant, comme énoncé dans le rapport « stratégie de formation des enseignants en enseignement bilingue additif pour les pays du Sahel » (2007) : « Près de deux siècles après Jean Dard, les pays africains cherchent toujours une stratégie efficace qui permettrait de passer d’un système hérité de la colonisation à un système intégrant les valeurs et les langues africaines. »
Pour comprendre ces « blocages », nous avons mené soixante-huit entretiens semi-directifs auprès d’acteurs éducatifs au Burkina Faso, en RDC, au Mali, en Haïti et au Sénégal. Les échanges visaient non seulement à dresser un état des lieux des réformes et projets bi- plurilingues dans ces cinq pays, mais aussi à comprendre pourquoi aucun d’entre eux n’avait déployé les projets bi-plurilingues à échelle nationale.
Parmi les nombreux blocages identifiés, deux ont particulièrement retenu notre attention :
• Le manque d’informations destinées aux communautés éducatives1 concernant les avantages de la prise à compte des langues premières des enfants dès le début de la scolarisation.
• Le manque ou l’absence de formations et d’outils méthodologiques « bi-plurilingues » destinés aux enseignants.
Aussi, en vue de lever ces blocages, nous avons conçu et nous sommes en train de mettre en œuvre un projet audiovisuel et numérique intitulé « J’apprends si je comprends ».
Ce projet s’articule autour de quatre principales activités :
• Réaliser un film documentaire transnational (Burkina-Faso, RDC, Haïti, Mali et Sénégal), accessible à tous, qui illustre pourquoi il est fondamental de donner aux enfants le droit d’apprendre dans une langue qu’ils comprennent.
• Filmer des extraits de classes où les enseignants mettent concrètement en œuvre des activités de transfert de la « langue première » vers le français, afin de créer un corpus audiovisuel de techniques de classe bi-plurilingues efficaces.
• Concevoir et diffuser largement (via les médias sociaux) une exploitation didactique de ces extraits afin de mettre à la disposition des enseignants des illustrations concrètes de la gestion des langues premières des apprenants dans les salles de classe.
• Adapter ce « kit audiovisuel » dans un maximum de langues, et notamment dans les langues « minorisées » et absentes du Web, en vue de valoriser ces dernières.


https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03143017
Contributor : Inalco Médiathèque <>
Submitted on : Tuesday, February 16, 2021 - 2:38:49 PM
Last modification on : Tuesday, March 9, 2021 - 5:48:01 PM