La surface comme lieu dialectique : Alan Magee et les monotypes de la série Archive

Résumé : Dans la série « Archives », l’artiste américain Alan Magee invente des figurations étranges : visages humains, têtes et crânes d’animaux, faciès de créatures hybrides. Surgissent des images traumatiques marquées par des stigmates, sutures et contusions signalant la violence du monde. Animée d’une dialectique de la surface et de la profondeur, l’image se met à transiter entre apparition et disparition. La technique choisie (le monotype) n’est pas fortuite : Magee utilise la plaque de zinc qu’il enduit d’une épaisse couche d’encre. Il la gratte ensuite par endroits avant de la presser sur un papier imbibé d’eau. De ces deux processus d’altération, l’image émerge scarifiée, atrophiée : apparaissent alors des visages affligés des stigmates de la guerre et des blessures psychiques qu’elle impose. Le monotype devient « archive », image de mémoire, travail de deuil générant tout autant une mélancolie de masse qu’un retour méditatif sur soi.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Salati, Marie-Odile, Maigron Maryline. La surface : accidents, altérations, Publications de l'Université de Savoie, pp.141-152, 2010, 2915797633
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01136198
Contributeur : Anne Reynes-Delobel <>
Soumis le : mercredi 11 juillet 2018 - 14:06:12
Dernière modification le : mercredi 11 juillet 2018 - 14:18:55

Fichier

Article Alan Magee_Reynes.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-01136198, version 1

Collections

Relations

Citation

Anne Reynes-Delobel. La surface comme lieu dialectique : Alan Magee et les monotypes de la série Archive. Salati, Marie-Odile, Maigron Maryline. La surface : accidents, altérations, Publications de l'Université de Savoie, pp.141-152, 2010, 2915797633. 〈hal-01136198〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

121

Téléchargements de fichiers

15