Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Une urbanité de confrontation

Résumé : La capacité des écoquartiers à façonner des comportements durables repose de plus en plus sur des dispositifs par omission qui imposent une décroissance des usages par injonction morale. A Dunkerque, ces dispositifs ont pourtant provoqué un lâcher prise critique des habitants de Grand Large envers leur écoquartier. Dans un conflit environnemental inversé ce nouvel objet urbain met en effet à l'épreuve l'approche systémique qui est au fondement de la ville durable. Avec cette approche, les institutions parviennent à amenuiser l'expérience sociale au profit de l'intime et du planétaire, mais devant la difficulté de ces écoquartiers à produire du bien commun, les institutions doivent remettre en justice leur modèle à la fois anxiogène et irénique. En adoptant une perspective pragmatiste pluraliste, les institutions accentueraient encore leur hégémonie. Poursuivant un objectif inverse, les populations pourraient au cours de ces épreuves réussir à imposer cette perspective pragmatiste, mais dans le but d'obtenir une coproduction critique de la décision, afin de s'émanciper de cet ordre de durabilité imposé par les institutions.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [2 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00840660
Contributor : Jérôme Boissonade <>
Submitted on : Thursday, July 4, 2013 - 5:22:13 PM
Last modification on : Tuesday, May 5, 2020 - 11:50:16 AM
Long-term archiving on: : Saturday, October 5, 2013 - 4:16:02 AM

File

Article_1_Espaces_et_societe_B...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-00840660, version 1

Citation

Jérôme Boissonade. Une urbanité de confrontation. Espaces et societes (Paris, France), Erès, 2006, pp.35-52. ⟨hal-00840660⟩

Share

Metrics

Record views

213

Files downloads

350