Les mathématiques à l'Académie royale d'architecture dans la seconde moitié du XVIIIe siècle

Résumé : Alors que les mathématiques occupent une place centrale dans l'enseignement à l'Académie royale d'architecture dès sa fondation en 1671, l'historiographie de l'histoire de l'enseignement des sciences dans la France de l'époque moderne ne mentionne quasiment jamais le rôle de l'institution dans la diffusion du savoir mathématique. L'analyse de la figure des deux titulaires de la chaire de mathématiques de l'École de l'Académie, Charles-Étienne-Louis Camus et Antoine-Rémi Mauduit, du contenu de leur enseignement et de leur place dans le paysage mathématique de la France des Lumières révèle le divorce de plus en plus important entre deux conceptions de la formation architecturale : une qui s'appuie sur un savoir mathématique savant et une qui abandonne ce dernier aux ingénieurs pour se concentrer sur le rendu d'un programme de plus en plus sophistiqué. La nomination de Mauduit au décès de Camus en 1768 consacre ainsi l'abandon d'une certaine ambition scientifique au sein de l'Académie d'architecture au profit des écoles d'ingénieurs, situation consacrée par la Révolution française et qui pèse encore sur la formation de nos architectes.
Type de document :
Article dans une revue
Revue de l'Art, Centre National de la Recherche Scientifique, 2011, 171, p. 9-15
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00589642
Contributeur : Basile Baudez <>
Soumis le : vendredi 29 avril 2011 - 16:56:07
Dernière modification le : vendredi 5 octobre 2018 - 13:36:09

Identifiants

  • HAL Id : hal-00589642, version 1

Collections

Citation

Basile Baudez. Les mathématiques à l'Académie royale d'architecture dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Revue de l'Art, Centre National de la Recherche Scientifique, 2011, 171, p. 9-15. 〈hal-00589642〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

154