Accueil

  • Valoriser des recherches qui articulent un enseignement de la langue s’appuyant sur des connaissances actualisées en sciences du langage à une évaluation des besoins langagiers des élèves et à une analyse des pratiques des enseignants dans les cadres institutionnels existants.
  • Changer les représentations sociales du savoir grammatical pour mieux communiquer avec les parents, les partenaires de l’éducation, les professeurs des autres disciplines que le « français » dans le second degré
  • Permettre aux enseignants de concevoir la grammaire non comme un arsenal d’outils pour résoudre des problèmes orthographiques mais comme un outil d’analyse d’un savoir partagé pour affiner les productions langagières orales et écrites.
  • Stimuler des échanges entre praticiens, formateurs et chercheurs autour de questions professionnelles dans toutes leurs dimensions, susciter des besoins de formation ;
  • Ouvrir un espace d’expression à toute interrogation sur les différentes façons de décrire la langue, sans question tabou, mais en sachant que les linguistes n’ont pas réponse à tout.
  • Aider les enseignants à s’orienter dans la variété des ressources, à exercer leur vigilance didactique et à s’approprier des outils de référence pour leur pratique quotidienne.
  • Offrir aux enseignants des pistes de travail argumentées dans le domaine de l’étude de la langue.
  • Diffuser des pratiques efficaces mises en œuvre ponctuellement.