Notices

Dépôts

 
 

Chercher une publication

 

Connaître la politique de mon éditeur?

 
     

Consulter la politique des éditeurs également sur

Laboratoire d'anthropologie urbanités mondialisations

LAUM - Equipe de l'IIAC, UMR 8177 (CNRS-EHESS)

 

Collection HAL du LAUM

 

 

Le Laboratoire d’anthropologie urbanités mondialisations (LAUM), équipe de l'IIAC (Institut interdisciplinaire d'anthropologie du contemporain), s’inscrit dans la continuité du Laboratoire d’anthropologie urbaine (LAU) : il s’agit, en utilisant l’héritage et les instruments d’une tradition scientifique éprouvée, d’explorer de nouvelles voies et d’ouvrir davantage à l’enquête ethnographique des terrains et des objets plus proches, plus banals, pour certains, et appartenant dans leur majorité au monde urbain contemporain.

La démarche ethnographique, qui fait une part importante à la description, constitue un élément fort et constant de l’identité du LAU. Cette démarche va de pair avec une réflexion méthodologique ou épistémologique. Ainsi, les travaux des membres du laboratoire n’ont cessé d’interroger la tradition scientifique dans laquelle ils souhaitaient se situer, non seulement à cause de la nature peu convenue de leur objet, mais plus encore du fait des déplacements du point de vue qu’ils proposaient et de la distance qu’ils établissaient, qu’ils devaient redéfinir. Une distance, ou une distanciation, requise par une proximité géographique ou culturelle le plus souvent inhabituelle et par un changement dans l’échelle d’analyse.

Aujourd’hui les chercheurs du LAU poursuivent leur réflexion notamment sur la spécificité actuelle de l’espace urbain. Le champ s’est complexifié. Le contexte est celui d’une urbanisation en cours de généralisation : le fait urbain tend à s’imposer. Cela correspond à des évolutions quantitatives, à l’extension des zones urbanisées et à l’accroissement des populations qui y résident ou y ont leur emploi, et, d’un point de vue structurel, à une diffusion hégémonique des modèles et des traits de culture. On observe une évolution, sinon vers un continuum allant du monde rural jusqu’aux univers virtuels que tissent les réseaux informatiques, en passant par l’urbain, le suburbain, le périurbain et le “rurbain”, en tout cas vers des ensembles dont les contours se sont déplacés. Les référents spatiaux se sont diversifiés. Les relations et frontières entre sphères publique et privée se modifient. Moments, rythmes et territoires de la vie quotidienne se recomposent, en se fragmentant, tandis que des territorialisations partielles, plurielles, se développent. Des sans domicile aux manifestations de rue, celles-ci donnent lieu à des inscriptions dans l’espace et des scansions temporelles nouvelles, qui peuvent prendre la forme de réappropriations et de “re-patrimonialisations”.

Si elles changent de nature, les différences d’ordre spatial, culturel et social ne se dissolvent pas pour autant dans la généralisation de l’urbain, elles se reformulent en puisant dans des registres nouveaux. A travers la diversité de leurs objets, les travaux du LAU s’attachent à ces transformations qu’un regard ethnologique permet de saisir et de problématiser. Ils mettent en tension contrastes, particularités et uniformisations, en s’efforçant de ne privilégier ni négliger les survivances, les marges ou les enclaves. Ils étudient les relations qui, insoupçonnées et données pour contradictoires par le sens commun, existent entre l’éphémère et le pérenne, le continu et le discontinu, le prévisible et l’inattendu, le stable et le changeant.

 

- Graphisme bandeau : Jocya Lagain -

 

Derniers dépôts

 

Contacts
Référent HAL IIAC :
Florence Neveux
Tél. 01 40 15 76 19
florence.neveux@ehess.fr

Archive créée et administrée sur la plateforme HAL du CCSD, et réalisée avec le soutien de la MSH de Dijon (voir leur collection HAL-SHS).
 
Authentification
Se connecter ?  Se créer un compte ?  Retrouver son identifiant ou son mot de passe ? Cliquez, c'est ici !
 

Fil RSS - Libre accès IST