Proposition pour la reconnaissance internationale d'une "exception alimentaire" sur le modèle de l'exception culturelle

Résumé : Si les produits de l'agriculture ne sont pas des marchandises comme les autres, il conviendrait alors de leur appliquer des règles spécialement adaptées, partiellement dérogatoires aux principes qui gouvernent le libre-échange, comme on le fait de manière assez consensuelle pour les biens culturels. Il y a une certaine contradiction, à la fois éthique et économique, à admettre que les produits culturels, qui sont nécessaires à la vie de l'esprit humain, puissent bénéficier d'une " exception " dans le système du libre-échange mondial, sans admettre au moins l'équivalent d'une " exception alimentaire " pour les produits agricoles de base dont dépend la vie physique de chaque être humain.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
François Collart Dutilleul. Penser une démocratie alimentaire (vol. I), Inida (Costa Rica), pp.13, 2013, 9782918382072
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00930243
Contributeur : François Collart Dutilleul <>
Soumis le : mardi 14 janvier 2014 - 15:00:24
Dernière modification le : mercredi 27 juin 2018 - 16:02:01
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 avril 2014 - 16:25:31

Fichier

FCD_exceptalim_PUDA_2013.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-00930243, version 1

Collections

Citation

François Collart Dutilleul. Proposition pour la reconnaissance internationale d'une "exception alimentaire" sur le modèle de l'exception culturelle. François Collart Dutilleul. Penser une démocratie alimentaire (vol. I), Inida (Costa Rica), pp.13, 2013, 9782918382072. 〈hal-00930243〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

244

Téléchargements de fichiers

226