Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Migrations internationales : ce que l’on mesure (ou pas)

Résumé : Parmi les événements qui contribuent à la dynamique démographique, les migrations internationales sont les plus difficiles à appréhender. La plupart des pays du monde ne disposent pas d’instruments permettant de produire des statistiques régulières. D’un pays à l’autre, les définitions et les méthodes de mesure peuvent varier. Depuis le début des années 2000, les organisations internationales, comme les Nations Unies ou l’Union européenne, promeuvent des approches plus standardisées qui permettent de réaliser des comparaisons. Quel que soit l’indicateur retenu, la France apparaît en Europe de l’Ouest comme l’un des pays où l’immigration est la plus faible.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03432656
Contributor : Karin Sohler Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, November 17, 2021 - 12:53:31 PM
Last modification on : Wednesday, November 24, 2021 - 3:33:26 AM

Files

Beauchemin-etal_PopetSoc_594_2...
Explicit agreement for this submission

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

Collections

Citation

Cris Beauchemin, Louise Caron, Marine Haddad, Franck Temporal. Migrations internationales : ce que l’on mesure (ou pas). Population et Sociétés, 2021, pp.1-4. ⟨10.3917/popsoc.594.0001⟩. ⟨hal-03432656⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles