Une justice d'État trop sensible aux bruits de la rue (1947-1953)

Résumé : Conformément à une tradition de gestion des crises politiques et so-ciales, le traitement juridique et judiciaire de la période « chaude » de la Guerre froide (1947-1953) échappe au « droit commun ». Sans pour autant correspondre au dispositif des temps les plus exceptionnels, tels les guerres ou les changements de régime, marqués par la création de législations et de juridictions extraordinaires de circonstance, comme on le voit sous la Révolution, la Restauration, Napoléon III, la Première Guerre mondiale, Vichy, la Libération, la guerre d'Algérie. Il s'agit en quelque sorte d'un dispositif ordinaire d'exception qui banalise la Guerre froide.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01257821
Contributor : Valérie Hugonnard <>
Submitted on : Monday, January 18, 2016 - 12:25:15 PM
Last modification on : Wednesday, July 17, 2019 - 2:38:55 AM
Long-term archiving on : Friday, November 11, 2016 - 9:33:43 AM

File

PREM_3_JUSTICE.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01257821, version 1

Citation

Alain Bancaud. Une justice d'État trop sensible aux bruits de la rue (1947-1953). Sous la direction de Philippe Buton, Olivier Büttner, Michel Hastings. La Guerre froide vue d'en bas, CNRS Editions, pp.55-71, 2014, 9782271078230. ⟨http://www.cnrseditions.fr/⟩. ⟨halshs-01257821⟩

Share

Metrics

Record views

187

Files downloads

72