What could the 'longue durée' mean for the history of modern sciences?

Résumé : Le concept de la longue durée selon Fernand Braudel vient à l’esprit si des historiens de science considèrent des périodes étendues. Mais que signifie exactement une histoire de la longue durée d’un objet, instrument, concept ou d’un champ de recherche? En prenant en compte l’observateur et l’arrière-plan historiques, ce dernier étant caractérisé notamment par des narrations ‘développementales’, nous proposons une réevaluation du concept de longue durée. Ainsi, la perception d’une longue durée pourrait se référer à des épisodes historiques marqués d’une continuité dans le sens du ‘contemporain du non-contemporain’ (Gleichzeitigkeit des Ungleichzeitigen, R. Koselleck). De plus, nous différencions le problème de la longue durée de celui des micro- versus macrohistoires. Nous présentons des exemples d’histoires en longue durée (p.e. techniques simples, instruments, concepts) et nous esquissons pourquoi ce sujet pourrait bénéficier non seulement à l’histoire des sciences, mais à la perception de la science en général.
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
FMSH-WP-2015-98. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [39 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01171257
Contributeur : Communication Fmsh <>
Soumis le : mercredi 8 juillet 2015 - 14:23:23
Dernière modification le : vendredi 25 mai 2018 - 16:59:26
Document(s) archivé(s) le : vendredi 9 octobre 2015 - 10:06:44

Fichier

FMSH-WP-2015-98 Grote.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01171257, version 1

Citation

Mathias Grote. What could the 'longue durée' mean for the history of modern sciences?. FMSH-WP-2015-98. 2015. 〈halshs-01171257〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

546

Téléchargements de fichiers

2357