Le street art, un genre exilique ?

Résumé : Les rapports entre exil et street art sont complexes. D'une part, les artistes de rue ressemblent aux migrants dont le nomadisme perpétuel caractérise le monde contemporain. D'autre part, le street art a ses propres raisons d'être qui ne coïncident pas toujours avec celles d'artistes exilés. Dans ce texte, l'auteur met en examen les corrélations possibles entre le street art et l'exil. Il explore d'abord les potentialités internes du street art en tant que genre artistique qui auraient permis de le considérer en tant qu'art d'exil. Il étudie ensuite des figures d'exil qu'on peut observer dans l'œuvre des artistes de rue.
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
FMSH-WP-2014-74. 2014
Liste complète des métadonnées


https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01011785
Contributeur : Communication Fmsh <>
Soumis le : mardi 24 juin 2014 - 15:44:50
Dernière modification le : lundi 16 janvier 2017 - 09:22:54
Document(s) archivé(s) le : mercredi 24 septembre 2014 - 11:55:48

Fichier

FMSH-WP-2014-74_Chukhovich.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01011785, version 1

Collections

Citation

Boris Chukhovich. Le street art, un genre exilique ?. FMSH-WP-2014-74. 2014. <halshs-01011785>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

754

Téléchargements du document

1674