Homicides et violences dans les conflits familiaux de la Gascogne occidentale (XI e -XII e siècle)

Résumé : Dans la Gascogne occidentale, soit du Bordelais au Dacquois, l'étude de la famille et des structures de parenté pendant le Moyen Âge central est tributaire des cartulaires ecclésiastiques puisque c'est dans les transactions foncières et le règlement des conflits que les parentés sont mises en scène. C'est aussi dans le cartulaire de la cathédrale de Dax que se trouve le seul texte de nature narrative des XI e et XII e siècle, la « Controverse sur les limites des diocèses de Dax et d'Oloron » 1. Les contentieux rapportés par ces sources mettent souvent en jeu la parenté, quasiment toujours de la même manière, c'est-à-dire aux côtés du plaignant contre l'établissement religieux qui a acquis le bien contesté. Ainsi, dans les cent quatre-vingt contentieux que nous avons relevés dans les cartulaires du Bordelais et du Bazadais entre les années 1070 et le milieu du XII e siècle (soit 20 % des textes), les parents apparaissent aux côtés du demandeur dans soixante-sept cas soit 37% (principalement des frères et des fils) 2. Cette fréquence illustre le principe de solidarité de la parenté agressée face à un tiers. Même constat dans le cartulaire de Sorde, à la confluence des gaves de Pau et d'Oloron, où, sur cinquante et un contentieux (27% des 184 « actes »), 64 % évoquent la participation de parents de la partie opposée aux moines. Ainsi, un certain Arnaud Sanz parvient-il à s'emparer de Guilhem Malfarra, le meurtrier de son frère, tué dans le château d'Aspremont (pro traditione quia tradidit fratrem suum Fort Sanz et occidit eum in castello Aspremont), et à l'amputer des deux mains, du nez, de la langue, des testicules, avant de remettre finalement l'équipement militaire de l'estropié à l'abbaye (lorica, scutum, galigas ferreas, cirrotecas similiter ferreas) 3. Autre exemple extrait du même cartulaire de Sorde avec Albir de Agramont qui, entre 1150 et 1170, venge l'assassinat de son cousin, Semer de Bastan, en arrachant les yeux du meurtrier, un certain Bernard de Le Cassie (quem sibi interfecerat sicut ipsa asserebat) 4. Le principe de solidarité familiale étant posé, les conflits opposant des parents entre eux détonnent nettement. Les déchirements au sein de la parenté et la violence qui les accompagne troublent nos repères puisque, que ce soit dans le cadre de la vengeance ou dans celui des négociations judiciaires, la parenté est censée faire bloc 5. Les sources que nous avons examinées pour appréhender ces déchirures familiales, leur règlement et la perception que s'en font les contemporains s'inscrivent dans une 1 G. Pon et J. Cabanot, éd., Cartulaire de la cathédrale de Dax, Liber Rubeus, (XI e-XII e siècles), CEHAG, Dax, 2004, n°152. Outre celui-ci, les cartulaires ayant livré des conflits familiaux dans le cadre de cette enquête, limitée aux XI e et XII e siècles, sont Sorde (P. Raymond éd.
Type de document :
Communication dans un congrès
Aurell, Martin. La famille déchirée. Luttes intestines dans la parenté médiévale , 2011, Poitiers, Unknown or Invalid Region. CESCM, pp.203-212, 2011, La Parenté déchirée: les luttes intrafamiliales au Moyen Âge
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01537028
Contributeur : Nathalie Prevot <>
Soumis le : mercredi 22 novembre 2017 - 21:29:19
Dernière modification le : lundi 27 novembre 2017 - 17:29:55

Fichier

Homicides et violences dans le...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01537028, version 1

Collections

Citation

Frédéric Boutoulle. Homicides et violences dans les conflits familiaux de la Gascogne occidentale (XI e -XII e siècle) . Aurell, Martin. La famille déchirée. Luttes intestines dans la parenté médiévale , 2011, Poitiers, Unknown or Invalid Region. CESCM, pp.203-212, 2011, La Parenté déchirée: les luttes intrafamiliales au Moyen Âge. 〈hal-01537028〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

34

Téléchargements de fichiers

7