submit
english version rss feed
HAL: halshs-00258920, version 1

Detailed view  Export this paper
Ecologie Humaine XI, 2 (1993) 7-20
Environnement urbain africain
et Maladie . Ségrégation antilépreuse et comportements adaptatifs à Bamako (Mali)
Anne Bargès ( ) 1, 2
(1993)

Le principal lieu de regroupement et de soins des malades de la lèpre en Afrique de l'ouest, l'Institut Marchoux de Bamako, a favorisé l'élaboration spontanée d'un important quartier Jikòrònin (Djikoroni). Lieu ségrégatif imposé au départ, il est rapidement devenu un lieu protégé, avantageux pour
les familles des anciens malades. Les nombreux ajustements sociocuturels du "milieu lépreux" ont déterminé différentes phases dans l'évolution vers un
mieux-être social: appropriation d'un territoire, d'une existence sociale, acquisition d'un dynamisme socio-économique, émergence d'un sentiment identitaire et revendications de certains droits ; ces phases constituent les paliers d'une adaptation sociale et culturelle en pleine évolution.
1:  Laboratoire d'écologie humaine et d'anthropologie
Université Paul Cézanne - Aix-Marseille III – CNRS : UPR221
2:  UPR 221 CNRS, laboratoire d'écologie humaine
CNRS : UPR221
Humanities and Social Sciences/Social Anthropology and ethnology

Humanities and Social Sciences/Sociology

Humanities and Social Sciences/Geography

Life Sciences/Santé publique et épidémiologie

Life Sciences/Human health and pathology/Dermatology

Life Sciences/Human health and pathology/Infectious diseases
anthropologie de la maladie – anthropologie du malade – ethnologie de l'exclusion – lépreux – sociologie urbaine – identité – ségrégation – marginalité – situation de rupture – communalité – reconstruction personnelle et sociale – expérience de la maladie – institution de soins – histoire coloniale – maladies infectieuses – Mali – Soudan français – Bamako – Institut Marchoux – gestion politique des épidémies
Attached file list to this document: 
PDF
Environnmement_africain_et_maladie-Barges1993.pdf(114.9 KB)