s'authentifier
version française rss feed
HAL : halshs-00604452, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
La sémiotique de l'événement
Bernard Lamizet 1
(19/06/2011)

La représentation de l'événement et son interprétation - qui lui donne sa dimension sémiotique - expriment la relation du sujet au temps (l'événement est ce qui lui arrive, ce qui e-venit) et la relation de la société au temps (au moment de l'événement institue l'identité collective de la société). L'événement acquiert une dimension sémiotique en ce qu'il instaure l'articulation de la temporalité (temps singulier ou temps social) à celle de l'espace (espace spéculaire ou espace politique). C'est l'événement qui articule l'espace et le temps en suscitant une transformation de l'espace au cours de l'expérience de la temporalité. Cette articulation de l'espace et du temps au cours de l'événement engage l'expression d'une sémiotique de l'espace et du temps qui deviennent, au cours de l'événement, signifiants l'un pour l'autre. C'est dans cette médiation sémiotique de l'espace et du temps que l'événement acquiert sa dimension sémiotique. La sémiotique de l'événement va structurer la sémiotique de l'espace et du temps en instaurant un système sémiotique d'expression et d'intelligibilité, fondé, en particulier, sur trois logiques sémiotiques. Il s'agit du système indo-européen de l'expression verbale de la temporalité, du système linguistique de l'expression de la spatialité, fondé sur l'articulation de l'espace spéculaire et de l'espace politique, et du système d'expression spatio-temporelle de l'identité. La sémiotique de l'événement exprime la médiation politique de l'articulation dialectique de la dimension singulière de l'identité (confrontation du sujet à l'événement singulier qui exprime son identité) et de sa dimension collective (confrontation de la société à l'événement qui constitue le réel du politique). L'événement acquiert sa pleine dimension sémiotique en exprimant, pour le sujet, l'articulation entre le réel (la contrainte qui marque la relation à l'extérieur), le symbolique (le système de la représentation et de la sémiotisation) et l'imaginaire (l'expression de l'utopie et de la peur dans la relation exprimée par les médias à l'événement imaginaire). La sémiotique de l'événement met en œuvre, pour le sujet, dans sa dimension singulière comme dans sa dimension collective, l'expression d'une sémiotique de l'identité. Celle-ci est fondée, au cours de l'expérience de l'événement, sur la confrontation à l'autre (expression d'une identité psychique dans l'expérience de l'événement commun ou de l'événement différent) et sur la confrontation au monde (expression d'une identité culturelle dans la confrontation à l'expérience du réel de l'événement).
1 :  Triangle : action, discours, pensée politique et économique (TRIANGLE)
CNRS : UMR5206 – Université Lumière - Lyon II – Institut d'Études Politiques [IEP] - Lyon – École Normale Supérieure (ENS) - Lyon – Université Jean Monnet - Saint-Etienne
Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication
Identité – politique – réel – médiation – sémiotique
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
Texte_BL_Flor_sept_2011.pdf(501.9 KB)