s'authentifier
version française rss feed
HAL : halshs-00570205, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Médium, 24-25 (2010) 219-236
Entrouvert. Les périmètres de la personne en hypersphère
Louise Merzeau 1
(06/2010)

Derrière le fantasme du sans-frontièrisme, on trouve souvent le postulat que l'hypersphère serait l'ennemie de la frontière. L'image d'un "lissage universel par le Net, équidistance de tout et de tous" (Régis Debray) domine les représentations. Non seulement parce que le réseau enjambe techniquement les distances, les législations et les langues. Mais, plus fondamentalement, parce que l'idéologie médiatique suspendrait les démarcations entre communication et savoir, public et privé, réel et virtuel, etc. Cette antienne, qu'on retrouve sous la plume des plumitifs, sous le clavier des journalistes et sous l'écran tactile des dirigeants de Facebook, mérite qu'on s'y attarde, pour départager les moulins des véritables objets à combattre. "Habiter le réseau comme un monde" est certes autre chose que "mettre le monde en réseau". Mais justement, qu'est-ce que c'est ? De quoi est faite la peau de l'animal numérique, quels sont les contours de l'individu connecté et qu'en est-il exactement de ce brouillage des frontières entre public et privé qui sert d'étendard aux discours sur la société de la transparence ?
1 :  Traitement et Appropriation des Connaissances par les TIC (TACTIC)
Université Paris X - Paris Ouest Nanterre La Défense : EA1738
Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication
frontière – privé-public – identité numérique – profil – traces – visibilité – réseau – Internet
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
Merzeau_MA_dium_Entrouvert.pdf(180.5 KB)