s'authentifier
version française rss feed
HAL : halshs-00530925, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Pierre de Jean Olivi. Philosophe et théologien, Catherine König-Pralong, Olivier Ribordy, Tiziana Suarez-Nani (Ed.) (2010) 17-85
Le métier de théologien selon Olivi. Philosophie, théologie, exégèse et pauvreté
Sylvain Piron 1, 2
(10/2010)

L'article vise à mettre en lumière une articulation entre les deux principaux volets de la démarche intellectuelle de Pierre de Jean Olivi (1248-1298). Dans un premier temps, après avoir rappelé les difficultés que présentent l'œuvre d'Olivi (notamment en raison de la dispersion des textes conservés et du style d'exposition),sa démarche est présentée par contraste avec le programme défendu par Bonaventure, sous la forme d'une fidélité paradoxale. Les mêmes intentions sont maintenues, au prix d'un abandon de thèses centrales. La réponse à Thomas d'Aquin et aux maîtres ès arts passe par une domestication de la philosophie, effectuée dans un but théologique, mais par des moyens philosophiques. La seconde partie présente les grands traits de l'herméneutique biblique olivienne, à travers une lecture de ses Principia, du prologue de son commentaire sur Matthieu et de celui de la Hiérarchie céleste. La caractéristique majeure tient à une relecture typiquement franciscaine du pseudo-Denys, centrée sur la question de l'humanité du Christ.
1 :  Groupe d'anthropologie scolastique/Equipe CRH (GAS-CRH)
École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) – CNRS : UMR8558
2 :  Centre de recherches historiques (CRH)
CNRS : UMR8558 – École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)
Sciences de l'Homme et Société/Histoire
philosophie médiévale – herméneutique biblique
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
Le_mA_tier_de_thA_ologien.pdf(623.1 KB)