352 articles – 172 Notices  [english version]
HAL : halshs-00650845, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Journal of the Economic and Social History of the Orient 54, 3 (2011) 370-404
Scribes et enquêteurs. Note sur le personnel judiciaire en Égypte aux quatre premiers siècles de l'hégire
Mathieu Tillier 1, 2
(2011)

Cet article entreprend dans un premier temps de reconstituer des listes de scribes (kātib-s) et d'enquêteurs judiciaires (ṣāḥib-s al-masā'il-s) actifs à Fusṭāṭ entre le Ier/début VIIIe et le IVe/Xe siècle. L'identification de ces personnages permet, dans un second temps, de mieux comprendre le recrutement du personnel judiciaire égyptien. Leur réputation en tant que savants, ainsi que leur origine ethnique, géographique et tribale, montrent que la carrière judiciaire fut longtemps limitée par des barrières sociales. Jusqu'au IIIe/IXe siècle, les fonctions de scribe revinrent le plus souvent à des mawālī, les plus élevés d'entre eux pouvant éventuellement briguer le poste d'enquêteur, tandis que les cadis étaient arabes. Le cloisonnement de la judicature révèle ainsi une hiérarchie sociale complexe, allant au-delà de la distinction entre Arabes et non-Arabes. Les résultats de cette étude permettent accessoirement de réévaluer l'impact de la révolution abbasside sur la société égyptienne.
1 :  Institut Français du Proche-Orient (IFPO)
MIN AFF ETRANG – CNRS : USR3135
2 :  Institut de Recherches et d'Etudes sur le Monde Arabe et Musulman (IREMAM)
CNRS : UMR6568 – Université de Provence - Aix-Marseille I – Université de la Méditerranée - Aix-Marseille II – Université Paul Cézanne - Aix-Marseille III
Sciences de l'Homme et Société/Histoire
cadi – scribe – kātib – ṣāḥib al-masāʾil – client – mawālī – Egypte – hiérarchie sociale – Abbassides
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
Tillier-Scribes-JESHO-DEF-PDF.pdf(349.8 KB)